Un polar pour l'été


Le lecteur de cadavres est un polar. À mi-chemin entre le roman historique et le roman policier, mélangeant avec soin la fiction et la réalité, l'auteur, Antonio Garrido, nous conte l'aventure de Sòng Cí (宋慈) (1186-1249), médecin légiste sous la dynastie Song du Sud.

Agréable à lire, c'est aussi un roman érudit dans lequel ses pages nous font voyager dans la Chine du XIIIe siècle. Après avoir rassemblé pendant douze mois de la documentation sur la vie quotidienne de l'Empire du Milieu, l'auteur dépeint les ruelles et les canaux de la ville de Lín'ān (临安), ses odeurs comme ses couleurs, la société chinoise de l'époque et ses protocoles impériaux, ses rites, ses philosophies, sa justice, ses codes de conduite… Nous voyageons au rythme d'un suspense bien présent et des situations désespérées dans lesquelles le héros se retrouve. Avec exactitude et honnêteté, la manière de travailler de Sòng Cí est reproduite avec une multitude d'anecdotes savoureuses et pittoresques. On comprend comment l'anatomie a fait des progrès à cette époque grâce au développement de la dissection dans la médecine légale…

Pour étancher sa soif de justice, Sòng Cí a légué à la postérité un livre innovant intitulé Cas collectés d'injustices réparées (Xi Yuan Ji Lu 洗冤集錄), le tout premier traité scientifique de médecine légale de l'histoire, cinq siècles avant l'apparition de la médecine légale en Europe.

De plus, cet ouvrage aussi passionnant que sérieux, est assorti d'une notice biographique sur Sòng Cí, d’un glossaire très instructif ("temps", "violence", "moxibustion", "sampan", etc.), d'une bibliographie exemplaire, et d'une note de l'auteur expliquant le "making-of" de son roman aux multiples prix (Prix international du roman historique en 2012, Prix des lecteurs en 2015).

"Le légiste désigné par la préfecture se présentera sur le lieu du crime dans les quatre heures suivant sa déclaration. S'il manque à cette obligation, délègue sa charge, ne trouve pas les blessures mortelles ou les évalue de façon erronée, il sera déclaré coupable d'impéritie et condamné à deux ans d'esclavage." ("Des devoirs des juges", art. 4 du Song Xingtong, code pénal de la dynastie Song.)

Un métier à ne pas prendre à la légère…

>> GARRIDO Antonio, Le lecteur de cadavre, trad. de l'espagnol par Nelly et Alex Lhermillier, Paris, Le Livre de poche, 2015 [1ère éd. espagnole 2011], 760 p. (coll. Le Livre de Poche ; 33781).


#lelecteurdecadavres #polar #roman

30 vues
  • b-facebook
  • Twitter - Black Circle